Accueil > L’image picturale

L’image picturale

  • Le mot et les débuts du paysage comme peinture d’un espace

    Le mot paysage prend sa racine dans le pagus latin, « canton rural » dérivé du verbe pangere, « ficher en terre une borne ». Pagus peut ainsi être traduit par « petit pays délimité ».

  • - À propos de la copie, du plagiat, de la citation et autres billevesées

  • Invention L'invention du paysage en Chine est antérieure à celle de l'Europe. Elle eut lieu au cours du IVe siècle de notre ère à travers une évolution de l'expression shanshui (montage-eau ou montagne-rivière) à l'époque des Six Dynasties dans la Chine du Sud. Ce terme désigne le paysage de montagne et d'eau, il ne peut donc être employé pour le paysage urbain et cette impossibilité reste vivace de nos jours. Ce paysage est né, à cette époque, du regard porté sur le panorama par les lettrés lors de (...)
  • 3 septembre 2013

    - De l’objecitivité

    « Micro-méditation devant l'un de ces portraits imaginaires On raconte que sir Walter Raleigh, attendant son exécution dans la Tour de Londres, décida d'écrire une histoire générale de l'humanité - façon plutôt passable de tuer le temps et de se rembourser ainsi par avance de la hache que lentement l'on aiguisait pour l'arracher à la vie On raconte aussi qu'à peine cette monumentale entreprise fut-elle commencée, un bruit de querelle attira ses regards jusqu'au pied de la prison et lui fit entrevoir un (...)
  • 12 avril 2013

    - L’instant fatidique

    Certains trouvent les photographies de Robert Doisneau beaucoup moins talentueuses depuis qu’ils ont découverts qu'elles étaient loin de l’instant fatidique décrit par Henri Cartier-Bresson. Personnellement, je ne les trouve que plus intéressantes, réussir à nous donner si puissamment l’illusion d’être un miroir de la réalité, de photographier sur le vif implique un talent rare. Peu de ses prédécesseurs ont joué ce jeu de manière aussi convaincante. Certes August Sanders et d’autres comme les photographes (...)
  • Le Miniaturiste de Kunal Basu, Roman traduit de l'anglais (Inde) par Simone Manceau Picquier Poche Extraits « - Pourquoi le visage de Wasim Mirza est-il sombre d'un côté et clair de l'autre ? Bihzâd se mordit la lèvre. Aurait-il oublié de se laver la moitié de la figure ? C'est son ombre... D'un regard sévère, le Khwaja le dévisagea. Son ombre ? Oui. Toi aussi, en ce moment, tu as le nez sombre. Plus sombre que ta barbe ! L'enfant se mit à faire des bonds. Le Khwaja s'éclairicit la gorge : (...)
  • upp2010 from BERNARD Hervé (rvb) on Vimeo. Interview de Patrick Bard, Marie-Berthe Feirer, Jean-Louis Bloch-Lainé, Marie Dorigny et Jean-Daniel Sudres
  • à propos de la fresque Le Festin chez Levi de Véronèse du couvent des Dominicains de l’église Santi Giovanni e Paolo à Venise

  • « L'art dit non figuratif n'a pas plus de sens que l'école non ensegnante, que la cuisine non alimentaire,etc. » « Le Surréalisme, c'est la connaissance immédiate du réel. » « Je n'ai pas eu d'idée, je n'ai pensé qu'à une image. » « Le progès est une idée saugrenue. » « Il n'y a pas de choix : pas d'art sans la vie. » « ... tout cet univers mystérieux est froid, je ne ressens pas de chaleur dans le vide de l'au-delà. D'ailleurs, c'est l'ensemble que j'essaie de transformer en matière. Et cet ensemble ne (...)
  • L’image fixe existe-t-elle réellement ? D’un point de vue physiologique, nous savons qu’elle n’existe pas puisqu’une image réellement fixe est invisible. L’image fixe est une construction de la technologie humaine même et cette construction technologique peut se réduire à sa plus simple expression : une bouche et une main, une bouche pour souffler les pigments et une main pour masquer la paroi. A partir de ce constat et si l’on s’appuie d’une part, sur la grille de Ninio (cf Regard sur l’image, p (...)

0 | 10 | 20 | 30