- Langue de bois, cinéma et télévision

,  par Hervé BERNARD dit RVB

L’écran de cinéma occupe simultanément l’imaginaire de plusieurs centaines de personnes dans un même lieu tandis que grâce aux écrans de télévision la pensée se collectivise, d’après Derrick de Kerkhove. La télévision collectivise la préoccupation mais pas le pensée. Quand je parle de se préoccuper, je parle d’un terme de la novlangue des politiciens qui disent à tout bout de champ que la situation est préoccupante et qui simultanément ne font que reporter des décisions nécessaires.

Le direct à la télé serait un temps réel inactif alors que le direct face à un casque de VR, autre forme d’écran, serait un direct actif ? Que signifie être actif face à une image ? Lire un livre, c’est aussi du temps réel tout comme regarder un film au cinéma. Qu’est-ce que le temps différé ? un oxymore ?