Le Mandala

,  par Hervé BERNARD dit RVB

Brigitte Stiévenard a montré que « la plupart des institutions humaines se référant aux mythes utilisent la forme symbolique du carré ou du quadrangle lorsqu’il s’agit de fonder une ville, d’établir une aire sacrée, de construire un temple ou un palais, mais aussi d’ordonnancer un jardin »1

Du côté de l’Asie bouddhiste on trouve le mandala - le mot mandala signifie « association »,« organisation »,« relation réciproque entre les choses  » - principe qui est avant tout une puissance, la possibilité d’une perception du monde multiple et variable, et dont la formule graphique est un carré inscrit dans un cercle2. À la fois fini et infini ce diagramme est l’expression épistémologique d’une expérience du monde qu’on s’efforce de formuler de manière rigoureuse mais qu’on ne peut parfaitement contenir par une forme unique et définitive.

JPEG - 579.1 ko
Kalachakra Mandala
gouache, encre et or sur toile de coton - Peinture orignale contemporaine du Népal exécutée par le Dolma Thangka Art Center sous la direction de Janam Lama. Photo Hervé Bernard, source Regard sur l’image

Extrait de Actions sensibles et translatio : la configuration du jardin dans la littérature médiévale de Ioana Balgradean, texte paru dans « Monde Clos, Cultures et Jardins » coll InFolio

Voir aussi Regard sur l’image p 265 et suivantes.

- Les origines du paysage V6

Mandalas contemporains par Cory Stevens

Achetez le livre

  • 47.50 € TTC Le livre (France metropolitaine)
  • 45.02 € TTC + 6.98 € de frais de port pour le livre (Suisse et CEE)