« Les images, c’est bien sûr ce qui apparaît...

,  par Hervé BERNARD dit RVB

JPEG - 213.1 ko
A livre ouvert II

« Les images, c’est bien sûr ce qui apparaît dans la rêverie, à partir des expériences déjà tentées dans notre pratique effective et des désirs qui les simplifient ou intensifient ou transfigurent. Mais c’est aussi le cadre, la page, la fixité du tracé, tout ce qui semble faire de la vision fugitive un fait malgré tout, un fait relevant d’un autre lieu que celui de notre vie, et témoignant peut-être de l’existence d’un autre monde. »

« Le grand dessin va le trait comme on se défait d’une pensée encombrante, il n’identifie pas, il fait apparaître »

« Que fait celui qui dessine sinon rencontrer, d’abord, le niveau où le langage décide ? Michel-Ange ceut-il comprendre la musculature de l’éphèbe, Degas les postures de la petite danseuse, il leur faut une précision du regard qui s’apparente à celle de la pensée. »

Yves Bonnefoy