Articles

- Les stigmates, la ressemblance et l'image

- Les stigmates, la ressemblance et l’image

, par Hervé BERNARD dit RVB

1 Le pouvoir divin de l’image et l’unicité de dieu Le pouvoir divin de l’image n’est pas de figurer l’homme, il réside dans sa capacité à rendre présent l’absent et, par conséquent, dans sa version (...)
Lire la suite

- Image et ressemblance (8) V2

- Image et ressemblance (8) V2

, par Hervé BERNARD dit RVB

1 Préliminaires
L’histoire de l’humanité, le montre clairement, l’homme a toujours joué avec l’image de son corps depuis les tatouages et les scarifications en passant par la chirurgie esthétique (...)
Lire la suite

- Et l'humanité créa l'imposteur à son image

- Et l’humanité créa l’imposteur à son image

, par Hervé BERNARD dit RVB

« L’imposteur est aujourd’hui dans nos sociétés comme un poisson dans l’eau : faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l’apparence et à la réputation (...)
Lire la suite

- L'autre origine de l'image

- L’autre origine de l’image

, par Hervé BERNARD dit RVB

On a beaucoup parlé et, moi le premier, des images religieuses comme des grandes initiatrices de l’imagerie des sociétés humaines. Cependant, depuis la sédentarisation des hommes, il est un autre (...)
Lire la suite

- L'intégration, une forme d'image V2

- L’intégration, une forme d’image V2

, par Hervé BERNARD dit RVB

De la présence de la mathématique et des images dans l’intégration. L’intégration recouvre l’identité, la ressemblance et le commun, trois termes au sens algébrique ou trois axes au sens géométrique (...)
Lire la suite

- L’homme créateur et l’homme autonome

, par Hervé BERNARD dit RVB

Perspective et christianisme Saint Augustin
Saint Augustin est le découvreur d’une étape essentielle de l’invention de l’individu avec la mise en valeur des trois modalités du temps :
le présent (...)
Lire la suite

- Frankenstein, une image retournée V2

- Frankenstein, une image retournée V2

, par Hervé BERNARD dit RVB

Contrairement à l’image que l’on s’en fait, Frankenstein n’est pas le monstre, c’est le nom du créateur du monstre ; le monstre est sans nom. Il est au sens propre innommable, car il est impossible de (...)
Lire la suite