- Échappées aux frontières du réel

,  par Hervé BERNARD dit RVB

La réflexion théorique est indissociable du travail de créateur.
Interview réalisé par Alice Schwab
pour Pixel-Création Numérique, septembre 2006

Photo-graphiste, vidéaste, journaliste, auteur, conférencier... Les casquettes d’Hervé Bernard révèlent sa détermination d’accumuler des connaissances au fil d’un parcours atypique. Aujourd ’hui, grâce à sa solide expérience et son approche artistique globale, Hervé transmet aux jeunes générations un savoir-faire d ’une rare polyvalence axé sur les techniques et les enjeux du numérique.

PHOTOGRAPHE TRADITIONNEL ET GRAPHISTE DE FORMATION, Hervé Bernard est déjà considéré comme un créateur atypique en 1979. Lorsqu’il rencontre l’ordinateur en 1983, il est chargé de la conception d’écrans de Minitel.

Il se rend compte qu’il est entré dans une ère d’évolutions technologiques qui va révolutionner sa vie de créateur. Son arrivée dans le monde du numérique est une révélation à la fois artistique et technique. Il peut concrétiser son rêve de faire du photomontage en mélangeant la photographie numérique et argentique. Avec l’évolution des machines, sa maîtrise de l’outil Informatique lui permet de jouer avec ses propres images et d’envisager de nouvelles possibilités, jusque-là inexistantes en photographie traditionnelle. « L’outil n’est pas si Important en soi. Tout créateur est un metteur en images qui s’intéresse avant tout à l’image qu’il fait, qu’elle soit numérique ou argentique, qu’il s’agisse d’une prise de vue réelle ou d’un photomontage,  » déclare-t-il.

Joël Grare en répétition

Passionné de technique, Hervé Bernard écrit son premier livre en 1999, le Dictionnaire de la Photonumérique (éditions VM). Grâce à son expérience sur le terrain et les tests
qu’îl effectue sur des matériels photographiques ou vidéo, il devient journaliste
pour des magazines spécialisés (Sonovision, Le Photographe, et occasionnellement
Pixel), qui publia ses premiers photomontages dès le tout début des années 1990), puis il devient l’un des représentants du groupe « Images électroniques et numériques » de la CST (Commission supérieure et technique du Cinéma). En 2001, il fonde RVB Prod et produit son premier court-métrage en cinémascope,1, de Thomas Norymberg. Cette réinterprétation de Pierre et le Loup sera diffusée
à Cannes l’année suivante. Infatigable, Hervé publie en 2002 son second livre,«  L’Image numérique et le Cinéma », sous-titré « Un pont entre l’argentique et le numérique » (coédition Eyrolles et CST).

En véritable touche-à-tout, Hervé ne cesse d’aller toujours plus loin dans la technique et l’interrogation de nouvelles formes, de variations possibles de l’existant. Au travers de ses créations, il caresse les frontières du réel pour laisser le regard perdre ses points de repère et l’entraîner vers une lecture plus intime, .intérieure de l’image ; son sens véritable peut alors prendre vie. « L’image est un discours au sens noble, elle ne sert pas forcément à dire quelque chose, mais plutôt à faire réfléchir. En tant que créateur. j ’aime expérimenter tout comme traiter un sujet imposé, par exemple dans le travail de commande pour un congrès sur la santé mentale ou encore le droit à l’image. Mes clients souhaitent un traitement de l’image qui sorte à la fois de l’ordinaire et qui réponde à leur volonté d’éviter les clichés ou les images génériques,
souvent insipides, provenant de banques d’images. Je sélectionne donc l’une de mes photographies ou j ’en réalise d’autres si nécessaire et je me laisse guider par la problématique du sujet, pour ainsi créer une autre image de l’image. Je pense que la réflexion théorique est indissociable du travail de créateur et inversement. C’est un enrichissement mutuel.
 »

Passeur d’images et d’idées ...
Aujourd’hui, Hervé consacre une partie de son temps aux étudiants en licence des Arts du spectacle afin de transmettre son expérience et sa réflexion sur les techniques du numérique. Vacataire à l’université de Metz, il se penche sur le thème de la perception de l’image et sur ce qui donne du sens à une image, sujet sur lequel il va bientôt publier un nouvel ouvrage. Mais en attendant, Hervé participera à une exposition consacrée à l’avenir de la terre, lors du festival de Géographie de Saint-Dié du 28 septembre au 1er octobre prochain.

http://www.regard-sur-limage.com/documents/RVB-pixel2006.pdf]