- Guy Bourdin et la Joconde

,  par Hervé BERNARD dit RVB

L’exposition « Controverses » présentait une photo de Guy Bourdin qui, au-delà d’éventuelle controverse produite par cette image, me paraît être un jalon de l’histoire de l’art occidental.

En effet, celle-ci est une parfaite illustration de la question du point de vue. Elle nous présente une série de photos potentielles que le photographe aurait pu réaliser à partir de la même mise en scène, elle montre en une seule image une succession stroboscopique de points de vue sur une femme. Dans cette photo, le sexe de la femme ou l’origine du monde, selon le point de vue adopté, entoure le sujet. Déjà, par cette illustration de la question du point de vue, cette image est essentielle.

Pourtant, cette image va bien au-delà, elle est une image en miroir de la La Joconde. Joconde, qui selon l’une des interprétations possibles, regarde partout car Dieu est omniprésent.

Partout où La Joconde porte son regard, Dieu la regarde d’où ce regard en extase, émerveillé par ce Dieu omniprésent, par son Amour. A contrario, dans la photo de Guy Bourdin, partout où le spectateur regarde, il voit le sexe. Nous avons là deux points de vue radicalement opposé sur l’origine du monde. Chez Léonard de Vinci, Dieu est à l’origine de l’homme alors que chez Guy Bourdin, c’est la femme qui est à l’origine de l’homme. Entre les deux, nous avons notamment vu passer la biologie et la psychanalyse. A notre sens, Guy Bourdin ne s’arrête pas là et nous pouvons imaginer qu’il nous propose une réinterprétation esthétique du tableau de Courbet.

© Hervé Bernard 2009