La pollution, la responsabilité de tousDégat collatéral de la loi sur la cigarette

,  par Hervé BERNARD dit RVB

Nous avons le pouvoir de sauvegarder l’environnement, un mégot de cigarette peut tuer un poisson en obstruant son œsophage et c’est l’un des déchets que la nature élimine le plus difficilement (12 ans pour une dégradation complète...

Si déjà tout un chacun, évite de balancer dans la rue, les bois à l’eau, ses canettes, bouteilles, emballages,... nous auront une Terre plus propre. Dans le monde, 4 300 milliards de mégots de cigarettes sont jetés dans les rues, chaque année soit 137 000 mégots par seconde.

Dans le cadre des initiatives Océanes organisées le week-end dernier (21-22 mars 2015) dans toute la France, l’antenne parisienne de la fondation de défense du littoral et des océans Surfrider a réalisé dimanche une vaste collecte de déchets le long du canal Saint-Martin, dans le 10e arrondissement de Paris, dont les résultats ont été communiqués ce mardi.

En l’espace de 3h30, les collecteurs de la Fondation ont en effet récupéré par moins de 9500 mégots, 145 bouteilles plastiques, 100 gobelets, 110 canettes, 3500 capsules de bouteilles et un grand nombre de sacs ou résidus plastiques. Un véritable poison pour les océans et leur écosystème.

Particulièrement insidieux, les mégots sont une source de pollution très importante puisqu’un seul d’entre eux souille à lui seul 500 litres d’eau, explique Lionel Cheylus, bénévole au sein de Surfrider Paris. Ce dernier s’alarme également du grand nombre de capsules récupérées sur le kilomètre et demi parcouru par les collecteurs le long des quais de Valmy et de Jemmapes.

Source MetroNews 24-03-2015