Le Miniaturiste de Kunal BasuPeinture et Islam

,  par Hervé BERNARD dit RVB

Le Miniaturiste
de Kunal Basu,
Roman traduit de l’anglais (Inde) par Simone Manceau
Picquier Poche

Extraits

« - Pourquoi le visage de Wasim Mirza est-il sombre d’un côté et clair de l’autre ?
Bihzâd se mordit la lèvre.
- Aurait-il oublié de se laver la moitié de la figure ?
- C’est son ombre...
D’un regard sévère, le Khwaja le dévisagea.
- Son ombre ?
- Oui. Toi aussi, en ce moment, tu as le nez sombre. Plus sombre que ta barbe !
L’enfant se mit à faire des bonds.
Le Khwaja s’éclairicit la gorge :
- L’ombre se trouve dans tes yeux, Bihzâd. Elle n’appartient pas à la peinture. »
p 19

« Suivre la juste voie ! Du Motif à la Forme, de la Forme au Portrait ! »
p 49

« Tu dois voir ce que Lui voit. Pas la vision d’un simple mortel, mais un monde glorieux, inondé d’une lumière magique, étincelant de couleurs. Tu dois copier en miniature le monde qu’Il a dessiné. Un monde où tout est soigneusement choisi, où la nature profuse est simplifiée, où hommes et femmes sont d’une incomparable beauté, où tout est précieux, parfait, tel qu’Il l’a voulu. »
p 54

« Les autres demeureraient à Agra et, par milliers, débiteraient des portraits de l’empereur destinés au bazar. »
p 61

Kunal Basu est né à Calcutta mais a passé la plus grande partie de sa vie d’adulte au Canada et aux Etats-Unis. Actuellement, il enseigne à Oxford et à l’Université Mc Gill.

Le miniaturiste
338 pages - 21 euros
ISBN : 978-2-8097-0134-0