- Le mot est image (15)Le langage est miroir, est-il pour cela image ?

,  par Hervé BERNARD dit RVB

- Le pèse-personne, littéralement, ne pèse personne. C’est donc un objet inutile qui ne sert à rien, cela en fait l’objet parfait de la société de consommation.

- Le trompe l’œil est en fait un trompe l’esprit pour reprendre l’expression de Picasso.

- Still life et nature morte, le premier parle d’un assemblage d’objets encore vivant tandis que le second évoque une mise en scène déjà décédée. Toute une vision de la vie se résume dans ces deux mots. En effet, dans le premier cas, les objets sont des choses encore ou toujours en vie . Certes, cet encore implique qu’ils ne sont pas pleinement vivant mais, cet encore, laisse beaucoup plus d’espoir que la « nature-morte » française qui condamne les objets à n’être (naitre) que de pauvres choses inanimées...

- Pour continuer avec la langue de nos voisins d’Outre-Manche, l’expression « land line » désigne le téléphone fixe français tandis que le téléphone portable devient le « cellular phone »

- Le groom désigne le marié en anglais, en français il est devenu le valet puis ce bras mécanique qui referme automatiquement la porte derrière les gens pressés qui n’ont ni le temps ni la disponibilité d’esprit pour gérer ce genre de détails. Une dégradation qui, j’espère, n’est pas révélatrice de l’opinion des français concernant les maris. Il serait probablement fort marri tous ces maris si l’on pensait ainsi.

- Le rôle d’une montre est bien de montrer l’heure, ce terme gomme la division du temps. Diviser le temps est la fonction du chronomètre ou de l’horloge digitale. De fait, l’horloge analogique, pour des questions mécaniques et de lisibilité ne peut diviser le temps en partie infinitésimale. Quant à la montre anglaise : watch, sert-elle à regarder le temps passer, s’écouler ? Position tout aussi passive que la position française mais, malgré tout, plus tranquille.

Comme le montre les exemples de cette rubrique, la langue est bien un instrument d’observation du monde.