Accueil > Les créations picturales > Et, si c’était vrai... Perspectives.

- Et, si c’était vrai... Perspectives.

« Et, si c’était vrai... / And, if it was true... »
Un cycle sur des villes iconiques inondées
par Hervé Bernard

Tout a débuté par une commande de Eau de Paris pour célébrer l’anniversaire des crues de la Seine de 1910. Commande prolongée par une exposition de photographies sur le Paris contemporain inondé (Pavillon de l’eau, Paris, janvier 2010 à mai 2010). Très rapidement, j’ai compris que ce travail ne pouvait avoir aucune vérité scientifique, les conditions géographiques, géologiques et technologiques étant totalement différentes de celles de 1910, j’ai donc orienté ma réflexion notamment dans la direction du réchauffement climatique. Ultérieurement, cette exposition s’est intitulée Paris dans son lit .

Dans un second temps, cette exposition a été complétée par des images d’Amsterdam inondée. L’ensemble a été présenté à la Maison Descartes (Institut Culturel Français d’Amsterdam) sous le titre suivant : Vivre avec l’eau / Leben met Water de novembre 2011 à janvier 2012. C’est avec cette deuxième ville que j’ai commencé à comprendre quelque chose qui m’avait seulement effleuré lors de la création du travail sur Paris. Au-delà des instabilités climatiques (tempêtes, tornades...) qui ont toujours existé, au-delà de la menace du réchauffement climatique, ces images étaient aussi une exploration urbaine, une manière de revisiter ces villes en adoptant un point de vue inhabituel : les regarder comme si l’on vivait subitement au premier ou au second étage et en tentant de faire découvrir aux visiteurs des lieux méconnus. Cela a été le cas avec la statue de la Liberté à Paris ou avec le quartier NDSM ou encore le Musée Nemo à Amsterdam dont, de nombreux visiteurs ont soudain découvert ses formes navales.

Pour Amsterdam, outre la présence évidente de l’eau, mon attention a été attirée par l’important travail effectué lors de la reconversion du quartier industriel nord (NDSM) en l’adaptant aux exigences contemporaines alors que la tentation était grande de faire table rase. J’ai donc voulu insister sur cette stratégie économique et écologique. Écologique car le béton est un grand consommateur d’eau et d’énergie. Toujours dans le domaine de l’urbanisme, j’ai constaté que de nombreux bâtiments contemporains ont une forme proche de celles d’un navire.

Et, si c’était vrai... / And, if it was true... révèle l’importance de l’eau et des rivières dans l’urbanisme de ces villes. Au-delà, c’est porter un regard sur leur ambiance. Ainsi, le Paris imaginé lors de l’exposition au Pavillon de l’eau est un Paris où, malgré les inondations, les personnages présents s’approprient cet événement et en profitent pour transformer cette nouvelle ville en une gigantesque base de loisir : hors-bord dans le Grand-Palais, nageur pratiquant la nage papillon sous le métro aérien du pont de Bir-Hakeim... Une manière de transposer le Paris des années folles dans le Paris contemporain tout en évoquant l’importance du tourisme devenu le poumon économique de la capitale française. Comme ces quelques exemples le montrent, je récuse la dramatisation pour ses effets paralysants.

Et, si c’était vrai... / And, if it was true... prolonge une question centrale de l’image, probablement la colonne vertébrale de mon travail : les liens entre l’image et le réel, question développée au sein de Regard sur l’image un essai abondamment illustré présenté sur le blog éponyme (www.regard-sur-limage.com) et préfacé par Peter Knapp. Comme son nom l’indique, ces images questionnent les liens entre le réel et la fiction.

Et, si c’était vrai... / And, if it was true... parle aussi de la prospective et de la nécessité de la pensée à moyen et long terme pour transformer un monde construit sur une stratégie à court terme.

Paris dans son lit

Vivre avec l’eau / Leben met Water

  • « Vivre avec l'eau », du 18.11.2011 – 14.01.2012 , Exposition à la Maison Descartes, Avec Amsterdam, la deuxième ville que j'inonde, je découvre que ce travail, au-delà de la question de l'environnement, du niveau de la mer et du réchauffement climatique, porte aussi un regard sur l'urbanisme. De fait, ce thème m'oblige à regarder la ville en plongée, point de vue qui ne m'est pas naturel. Au-delà de cette question de point de vue, c'est aussi porter un regard sur l'ambiance de cette ville. Ainsi, si (...)
  • 26 décembre 2010

    - Paris dans son lit

    * Exposition de photographies d’Hervé Bernard sur le Paris de 2009 subissant une crue importante notamment due au réchauffement climatique.

    * Exposition de photos d’archives sur la grande crue de 1910 (Archives de la Parisienne de Photographie)

    Pavillon de l’eau, 77 avenue de Versailles, 75016 Paris, M° Javel ou Mirabeau
    Prolongée jusqu’au 7 mai 2010