Accueil > Image et société > Image et ressemblance (9)

- Image et ressemblance (9)

L’image, c’est la différence

Dans le sumbolum, c’est la différence qui produit l’identité : l’appartenance à la même pièce. C’est parce que les deux morceaux du symbolum sont différents qu’ils peuvent s’assembler pour constituer le même objet (cf Regard sur l’image p285 ). En fait, ils nous paraissent différents mais les points d’assemblage sont en symétrie puisqu’ils reconstituent une fois assemblés un seul et même tesson.

La force de la métaphore, de la métonymie, de la parabole est dans leur différence avec l’objet ou l’histoire décrite. C’est cette différence qui permet d’affirmer, d’aiguiser et de dérouler le fil de la comparaison. Ces par la différence que ces figures de style mettent en valeur la ressemblance. Différence et ressemblance sont les deux versos d’un même miroir.

Valoriser la ressemblance aux dépends de la différence, c’est détruire l’image. Il n’y a de ressemblance que dans la différence. Ainsi, c’est parce que Narcisse ne se reconnaît pas dans son reflet qu’il en tombe amoureux. Une autre version de cette mythologie précise que, dans son reflet, il croit reconnaître sa sœur jumelle morte précocement. Dans les deux cas, c’est parce qu’il est aveugle à la différence entre sa sœur et son reflet ou entre lui son reflet qu’il se noie. Dans le première hypothèse, ce point aveugle est la douleur d’avoir perdu cette soeur ou encore un sentiment d’incomplétude. Dans le second cas, c’est une admiration sans borne pour lui-même qui constituent ce point aveugle.

C’est la différence entre l’image et le réel qui permet à l’image d’exister. Quand il y a identité, nous sommes condamnés à mort ou à la folie.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom