- Le Portrait 6

,  par Hervé BERNARD dit RVB

JPEG - 348.6 ko
Autoportrait explosé / Burst Selfportrait
© Hervé Bernard 2011

L’art du portrait est-il l’art de faire tomber les masques ou de les révéler ? Le portrait, une métamorphose ou une métaphore du portraituré comme l’on dit torturé ? Cette torture qui laisse croire que le portrait est l’art de révéler le visage, l’art d’arracher les masques au risque de voir les visages partir avec.

En effet, le portrait apparaît au moment où la physiognomonie naît de la croyance en une possible lecture de l’intériorité d’une âme, d’un caractère à partir de ses traits extérieurs. Traits extérieurs qui deviennent alors un nouvel alphabet des caractères humains qui deviennent l’objet d’un nécessaire apprentissage si l’on souhaite les décrypter.

« Qu’est-ce qu’un portrait photographique ? L’empreinte d’un visage en vue de produire une représentation mais, aussi bien, l’emprunt de certains traits de ce visage à toute autre fin, telles que la dénotation d’un nom propre, l’évocation d’un souvenir, le déclenchement d’un affect... C’est sur ce second versant que travaille principalement Keiichi Tahara. (...)

De quoi s’agit-il ? d’un transfert d’énonciation : au lieu que ce soit vous, le spectateur, qui contempliez la photographie, c’est brusquement elle qui vous surprend, qui se met à vous scruter, à vous interpeller, à vous pénétrez jusqu’au fond de l’âme. »1

JPEG - 102.6 ko
Hommage à James Bond, autoportrait 2014
© Hervé Bernard

« Il y a beaucoup de gens, mais encore plus de visages, car chacun en a plusieurs. Voici des gens qui portent un visage pendant des années. Il s’use naturellement et s’élargit comme un gant que l’on a porté en voyage. [...] Peut-on se demander ce qu’ils font des autres ? Ils les conservent. Leurs enfants les porteront. »2 Ce souci d’économie est à tel point développé que certains de ces visages vont jusqu’à se confondre qui, avec celui de son conjoint, qui, avec celui de l’un de ses parents ou encore pour Dürer dont les portraits se confondent peu à peu avec l’icône du “ vrai visage ” du Christ.

© Hervé Bernard 2017

- Portraits de et par Hervé Bernard