- Couleur, contrastes et sémantiqueVoir et percevoir

,  par Hervé BERNARD dit RVB

« Les effets de la couleur et des contrastes lumineux, ainsi que d’autres invariants de la perception se produisent toutes les secondes de notre vie éveillée, et même onirique, sans que nous en soyons le moins du monde conscients. »1

« “Personne n’a jamais vu d’arbre, mais seulement ce sapin-ci ou ce sapin-là, ce chêne ou ce pommier... l’arbre donc est un concept et, en tant que tel, ne peut-être vu ou perçu par les sens.” Seuls des arbres en particulier se trouvent dans l’environnement, et c’est seulement dans la conscience que le concept général d’arbre existe. »2

Interrogation rose
© Hervé Bernard 2016

Voir serait donc une forme de réactivité, de l’ordre du réflexe comme le montre le brusque coup de volant donné à la vue d’un ballon annonceur du surgissement d’un enfant. Tandis que percevoir, serait prendre conscience de ce que l’on a vu. C’est l’un des points de vue que nous défendons dans Regard sur l’image.

- Couleurs et polysémie

- Voir et percevoir V2.0

- Regard sur l’image, troisième partie, extrait

Achetez le livre

  • 47.50 € TTC Le livre (France metropolitaine)
  • 45.02 € TTC + 6.98 € de frais de port pour le livre (Suisse et CEE)