- Couleurs et polysémie

,  par Hervé BERNARD dit RVB

« En Europe, fit joyeusement remarquer Quichotte, les couleurs des appartenances politiques sont inversées, le bleu est la couleur des conservateurs tandis que le rouge représente le communisme, le socialisme et la sociale-démocratie. Parfois, je me demande : quelle est la couleur de l’amour ? Il est difficile d’en trouver une qui n’a pas déjà servi. Le safran est la couleur du nationalisme hindou, le vert est la couleur de l’islam, à l’exception d’un ou deux endroits où c’est le rouge qui est préféré, et le noir est la couleur favorite des islamistes fanatiques. Le rose est désormais associé aux luttes féministes et l’arc-en-ciel dans son ensemble est le symbole de la fierté homosexuelle. Le blanc, je ne le considère pas comme une couleur, sauf dans le contexte racial. Alors, peut-être le brun. Brun comme nous1. Cela doit-être la couleur de l’amour. »2

On notera une constante, le noir semble être partout la couleur des fanatiques. Le fanatisme serait-il une pensée sombre, d’où la lumière serait absente ?

- Couleur, contrastes et sémantique

Achetez le livre

  • 47.50 € TTC Le livre (France metropolitaine)
  • 45.02 € TTC + 6.98 € de frais de port pour le livre (Suisse et CEE)