- Maya Deren 1

,  par Hervé BERNARD dit RVB

À propos du rôle du hors-champ dans l’image cinématographique

Le hors-champ nous parle de ce que l’image oublie de nous dire, il nous aide à comprendre l’image en nous laissant interpréter le champ. Le hors-champ nous raconte comment voit notre œil et comment notre cerveau regarde. C’est là tout le travail du hors-champ et de la musique, un hors-champ à soi tout seul.

Regarder, c’est imaginer et croire. Le hors-champ comme recommencement de l’image.

Ce que l’on a pas vu ou cru voir la première fois que l’on pense avoir vu la seconde fois, le hors-champ nous le suggère autant que le champ.

Le hors-champ, la clé de la vision tranchante, de ce que l’on croit voir entre deux cillements, l’as-t-on vu, imaginé ou cru le voir ?

Quel est l’ordre des choses ?

« Meshes of the Afternoon », Maya Deren, 1943.

Soundtrack by Seaming (Commissioned by BIrds Eye View)

Maya Deren