- Année Camus, où est-elle passée ?

,  par Hervé BERNARD dit RVB

L’année 2010 a commencé en tambour et fanfare avec plein d’hommages à Albert Camus. On allait voir ce ce que l’on allait, voir. Depuis, plus rien. Je souhaite revenir sur une citation de Camus que l’on a très souvent simplifiée.

En général, on lui attribue cette phrase :
« Je crois à la Justice, mais je défendrais ma mère avant la Justice. »

alors qu’il a dit :

« En ce moment, on lance des bombes dans les tramways d’Alger. Ma mère peut se trouver dans un de ces tramays. Si c’est cela la Justice, je préfère ma mère. »