David Pujadas, l’éloquence de la caricature

,  par Hervé BERNARD dit RVB

Une vidéo éloquente, on regrettera cependant, toujours présent, le mépris de l’image et le maintien de l’iconophobie.

Une vidéo qui démontre que les comportements caricaturaux sont bien à l’image de ce qu’ils caricaturent.

Une absence d’analyse du ton des intervenants et plus particulièrement celui de Nicolas Sarkosky qui use d’une tonalité soi-disante concernée marquée par un ton monocorde et posée.

Le même ton speed, qui montre que les habitudes sont difficiles à perdre