- Publicité pour le volume de Sénèque,

,  par Hervé BERNARD dit RVB

Une mise en page noir et blanc représentant, en haut à gauche un volume ouvert avec inscrit en bas de la page, la phrase suivante :

« Pendant que nous sommes parmi les hommes pratiquons l’humanité. » Sénèque.

En haut à droite de cette annonce, une femme mi-infirmière mi-religieuse, avec un stéthoscope, soigne un enfant noir suffisamment mal pour croire qu’il est à l’article de la mort et suffisamment bien pour qu’il ne fasse pas honte à notre prospérité. Cet enfant est posé, à côté d’un boubou artistiquement chiffonné, sur un matelas épais blanc et flambant neuf afin de nous faire oublier la misère. En bas à gauche, debout, les volumes déjà parus dans cette collection.

Certes, la photo de cette femme infirmière est une illustration possible de la citation de Sénéque mais son emploi dans une publicité pour vendre un livre me choque sans compter qu’elle est probablement un contresens.

L’emploi de cette photo me choque, car elle est sensée nous donner bonne conscience. Sous-entendu, acheter ce livre est une manière de pratiquer l’humanité. Certes, lire-penser-réfléchir est une manière de pratique l’humanité mais, cette photo est tout autant un mépris pour Sénèque que pour tous les enfants qui souffrent de la faim et de la maladie que ce soit ici ou ailleurs.

Nous n’avons pas besoin d’une telle image pour lire Sénèque et une telle image ne nous permettra pas plus de mieux comprendre ce philosophe. De plus, les enfants mal nourris à travers le monde ne seront pas mieux nourris grâce ou à cause de cette image qui est manifestement un faux.

Quand on s’appelle Le Monde et que l’on se vit comme un journal d’analyse, on ne pratique pas de tel contresens.