- Regard sur l’image présenté par Fujifilm

,  par Hervé BERNARD dit RVB

Photographe, Hervé BERNARD, fut également journaliste sur les techniques de l’image numérique durant de longues années et a collaboré à de nombreux magazines dont notamment « Le Photographe » et « Vidéo-Broadcast ». Il intervient dans de nombreuses écoles et universités françaises, fait des conférences sur les techniques de l’image ou sur leur lecture. Il a écrit un ouvrage intitulé « L’image numérique et le cinéma » aux éditions Eyrolles. Ses photos sont présentes dans les collections de nombreux musées français et ont été exposées en Europe. Photographe. Pour lui la photo ne se réduit pas au moment où le doigt appuie sur le déclencheur pour capturer ce que l’œil voit dans le viseur. Sa formation lui a fait explorer les multiples champs de la vision.

« Regard sur l’Image » un ouvrage d’Hervé BERNARD

Dans un extrait de la préface de ce livre, Peter Knapp définit Hervé BERNARD ainsi :

« Hervé Bernard est un faiseur d’images, réalisateur, enseignant et connaisseur dans le domaine des images photographiques. La complexité et l’étendue de cet univers sont étudiées dans cet ouvrage à partir d’un constat essentiel qui fonde toute l’analyse de l’auteur : les images, en peinture, en dessin, en vidéographie, et en photographie, sont constamment en transformation, voulue ou subie. Elles le sont d’abord au cours de leur conception par leur créateur, elles le sont ensuite tout au long de leur réalisation par le jeu des diverses techniques employées, par la perception visuelle et conceptuelle de la personne qui les regarde et, enfin, par les techniques de diffusion. »

Selon Hervé Bernard : « L’ambition de ce livre se situe au-delà ou en deçà d’une « aide » aux créateurs d’images, notamment photographe. Ce livre se veut un regard global sur l’image : fixe (sous toutes ces formes) ou animée même s’il est abondamment illustré de photographies. Cette forte présence de la photographie est le fruit de ma pratique personnelle qui prend de nombreuses formes. Cet essai s’est construit à la fois sur mon expérience de créateur d’images et sur mon expérience de journaliste technique comme je l’explique dans le texte de la quatrième de couverture. [...] »

« Regard sur l’image n’est pas un livre sur la photographie. Celle-ci y a cependant toute sa place. C’est un livre sur l’image, qui nait en amont du déclic sur l’obturateur, comme elle prend forme au premier trait de pinceau sur une toile. il s’agit avant tout d’un livre sur l’image en tant qu’information et qui, comme telle, n’en finit pas de se construire au gré d’une technique en constante évolution depuis l’art pariétal jusqu’à l’ère numérique. L’objectif de cet ouvrage est d’amener « l’honnête homme » de l’image, pour reprendre une expression de la Renaissance, à réfléchir sur le processus qu’il met en action lorsqu’il regarde une image quelle qu’elle soit. Il s’adresse à ceux qui ont le désir de comprendre l’image et par conséquent aussi bien aux créateurs qu’aux spectateurs. [...]

« La photographie, la peinture, l’aquarelle (…) ne sont pas des catégories perceptuelles, ce sont des catégories d’images. À mon sens, l’un des problèmes de l’image est la pauvreté du vocabulaire typologique disponible pour la désigner, la décrire ou encore la classer. Ainsi, dans le domaine de la littérature nous parlons de nouvelles, de romans, de poèmes, de slogans... Toutes ces catégories sont des catégories stylistiques et/ou sémantiques et non des catégories techniques. Lorsque nous parlons d’images, pour les classer, nous ne disposons presque uniquement de catégories techniques. [...] »

Depuis son origine, l’image photographique ne rend pas compte d’une réalité : « Dès les premières photographies, les photographes ont compris qu’ils pouvaient intervenir sur l’image qu’ils capturaient comme l’ont fait les peintres. Angle de prise de vue, lumière, superpositions, cadrages, exclusions, choix des objectifs (très subjectifs) recréent des réalités multiples. Ainsi, Legray, pour ne citer que lui, dans les années 1860, lorsqu’il fait des photos en Italie, les double systématiquement, une exposition pour le ciel, une pour le sol, à son retour à Paris, pour faire le tirage, il combine les deux images. [...] »

La suite

Achetez le livre

  • 47.50 € TTC Le livre (France metropolitaine)
  • 45.02 € TTC + 6.98 € de frais de port pour le livre (Suisse et CEE)