- Stéréotypie

,  par Hervé BERNARD dit RVB

Stéréotypie - stéréotype, stéréotypé : La stéréotypie, ou l’art de fondre des caractères en creux, de composer des matrices en relief de pages entières de caractères et de clichés de vignettes en creux et en relief, pour en tirer des épreuves successives, à tout moment susceptibles de correction, la stéréotypie, essayée et appliquée sous diverses formes dans la fabrication des assignats reçut ses dernières applications dans les ateliers de Didot et d’Erhan, en l’an VI. Ces imprimeurs publièrent, pour premier spécimen, un Virgile in-18 de 400 pages, orné d’une carte géographique et de vignettes qui se vendait au prix de 15 sous l’exemplaire, 3 francs la page de formats, et de 1 200 francs le stéréotype complet, en formats prêts à être imprimés et pouvant servir à perpétuité.
Jules Renouvier, Histoire de l’art pendant la Révolution considéré principalement dans les estampes... Suivi d’une étude du même sur Greuze, 1863

La possibilité technique nouvelle de « servir à perpétuité » s’est appliquée - au sens figuré et péjoratif - à une formule immuable invariablement répétée.

Pendant ce temps, Danglars, comprimant toute émotion, venait à la rencontre du receveur général. Il va sans dire que le sourire et la gracieuseté étaient stéréotypées sur ses lèvres.
Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, 1844

D’après Le Livre des Métaphores, Marc Fumaroli, bouquins Robert Laffond