- Vierge à l’Enfant de BelliniHommage à Bellini

,  par Hervé BERNARD dit RVB

Cette image est une relecture d’une Vierge à l’Enfant de Bellini, peintre vénitien à l’époque de l’apogée de la puissante république de Venise. En ce temps là, au XVe siècle, Venise était la première flotte du bassin méditerranéen. Si puissante que Venise l’a envoyé à Constantinople afin de réaliser le portrait de MehmedII. C’est pourquoi il me semble logique de placer cette peinture destinée à trôner au-dessus de l’autel sur un rivage susceptible d’être un autel dédié à l’Eau mère de de la vie terrestre.

Par ailleurs, de nombreux saints de l’Église Catholique sont construits sur l’histoire des divinités locales. L’eau et la maternité, dans ses différentes formes sont l’une d’entre elles. Tous, nous provenons d’un séjour aquatique dans l’utérus maternelle sans oublier les liens entre l’eau et la vie. Certains philosophes pensent que l’un des rôles de Marie dans la théologie catholique est de réintroduire la croyance dans les déesses de la fertilité ainsi que les déesses mères.

Donner naissance à quelque chose est, simultanément, perdre quelque chose, c’est pourquoi des feuilles automnales sont échouées sur ce rivage sacré.

La Vierge à l’Enfant / The Madonna and the Child

Autel de San Zaccaria, 1505 ; huile sur toile transférée d’un panneau, Église de San Zaccaria, Venice

- L’allégorie sacrée, 1490-1500, Bellini, musée des Offices, Florence

- Bellini, Ferrara, deux peintres de la Renaissance à la cour de Mehmed II