- Numérique et création V2

,  par Hervé BERNARD dit RVB

DIgital Creation Critical Analysis
Nov. 22, 2018. Paris.

Voici la réponse de Hervé Bernard à notre question : « Dans quelle mesure êtes vous un artiste numérique ? ».

Je ne crée pas ou ne demande pas à quelqu’un de créer du code. Je ne fais pas non plus de la 3D au sens classique bien que depuis 2017 je fasse de la photo volumétrique et de l’impression 3D.

- Médée, relecture

Cependant, tous le travail d’étalonnage de mes photographies quelque soit la série est impossible à réaliser en photographie traditionnelle. En effet, en photographie traditionnel, il est impossible d’enlever du bleu dans l’herbe d’une prairie afin de restituer ou d’accentuer l’impression de sécheresse (enlever le bleu revient à jaunir l’herbe) sans omettre le travail sur les hautes et basses lumières ou les tiers de ton. Vous pouvez choisir, toujours dans l’exemple de la prairie, de déboucher les basses lumières de l’herbe tout en laissant les basses lumières de la forêt, à la limite du pré, bouchées. Certes, ceci était partiellement possible avec le masque et contre-masque mais le prix à en payer était une dégradation de la qualité à chaque réalisation d’un masque et à chaque passage du négatif au positif, sans compter le temps passé qui rendait ces opérations très exceptionnelles.

extrait de la série L’Écume de la Terre I
extrait de la série L’Écume de la Terre I
extrait de la série L’Écume de la Terre I

Tous mes photomontages sont là aussi pour montrer que le numérique m’est indispensable sans omettre une série comme Les ronces artificielles dont les images sont à la croisée de la peinture, de la photographie et de l’image créée ex-nihilo.

- Scénario pour Gaïa

- Paris dans son lit

- Vivre avec l’eau

Dans le domaine du film et de la vidéo, Eaux-Vives—Eaux-Fortes montre que sans le numérique nous nous les limites de l’argentique sont amplifiés par la quantité d’images. En effet, dans le monde de l’image animée, la multiplication des caches est encore plus complexe à gérer.

Eaux vives - Eaux fortes / Water etching - Water running from BERNARD Hervé (rvb) on Vimeo.

Plus largement, tous les films utilisant le timelapse se transforment en un travail digne de Sisiphe ;

ils emballent bien / They packed well from BERNARD Hervé (rvb) on Vimeo.

Quant à Empreintes, le film sur le Jardin des Tuileries, les légers zooms ou travelling (3-4%) effectués sur les images du film ou les images divisées en deux parties animées chacune à un rithme différent sont une manière de transformer et d’animer les photographies composant ce film. Animations impossible à réaliser en argentique. Dans le cas de ce film, la conception de la bande son construite sur le Dolby Atmos, technique de spatialisation sonore qui assimile chaque son à un objet. est tout simplement innaccessible avec le son analogique.

Bien entendu, tous ces usages ne sont pas aussi spectaculaires que les effets 3D de Titanic ou encore que ceux des films de Jeunet mais le numérique m’a ouvert une maîtrise de la couleur impossible et impensable en argentique. Cet impensable illustre bien la question fondamentale de l’outil. Sans omettre les photomontages que je n’aurais pas fait. En effet, mes idées, je les élabore et elles se transforment au fur et à mesure de leur réalisation. Bref, en tant que photographe de formation classique, qui a débuté le numérique en 1983-85, je peux certifier que mon parcours non seulement n’aurait pas été le même mais que j’aurais probablement abandonné l’image sans l’ouverture que le numérique m’a apporté.