- Définitions commençant par la lettre U-V

,  par Hervé BERNARD dit RVB

UCR : (Under Color Removal) technique de photogravure qui supprime les trois couleurs CMJ dans une même proportion pour les remplacer par un noir. Elle permet d’économiser les encres, de réduire le maculage d’accélérer le séchage.

Ultraviolet : rayonnement lumineux non perceptible par l’œil humain d’une longueur d’onde inférieure à 400 nm.

Ultra SCSI : nouvelle version de la norme SCSI d’un débit de 20 Mo/s, elle ne supporte que sept périphériques.

Undo : en informatique, fonction qui autorise l’annulation de la dernière commande.

Unité centrale : ou UC, cœur de l’ordinateur, l’unité centrale effectue les calculs et gère tous les transferts de données plus communément désignée par le sigle I/O (In/out) ou E/S (Entrées/Sorties).

UNIX : système d’exploitation écrit en langage C, il a longtemps équipé la plupart des stations de travail du marché. Il a été créé à la fin des années soixante dans les laboratoires d’ATT. Unix se caractérise par des capacités multi-utilisateurs et multitâches. Unix est notamment à l’origine du stystème d’exploitation des Macs.

Unsharp Masking : fonction des systèmes de photogravure qui sert à améliorer la netteté d’une image. Accentuation

USB : (Universal Serial Bus), lancé en 1997, à l’origine, bus série, développé pour le monde PC, l’USB était plutôt destiné à la connexion de la souris, du clavier, de la manette de jeux, de la tablette (...) à l’unité centrale. En effet, son débit de 12 Mo le destinait aux applications clientes légères. Ce bus a été développé d’abord pour lier plus étroitement PC et téléphone, pour donner plus de souplesse à la connexion des périphériques et pour résoudre la limitation du nombre de ports sur un ordinateur. Donc, l’USB est aussi une interface série pour tout type de périphérique dynamiquement connectable, rapide, bidirectionnelle, isochrone et de faible coût pour les constructeurs. L’USB enchaîne 127 périphériques contre sept pour le contrôleur SCSI (la huitième adresse est occupée par le contrôleur lui-même). Ces cent vingt-sept périphériques fonctionnent simultanément y compris un CD-Rom quatre fois ou six fois (600 Ko/seconde et 900 Ko/seconde) et la vidéo à la norme MPEG2 ou encore un scanneur et/ou une imprimante. Pour cela, ce bus analyse automatiquement les besoins en ressources de chaque périphérique et va répartir les capacités de la machine en fonction de priorités. En 2011, nous sommes à la troisième génération de ce bus.

USM : (Unsharp Masking), accentuation.

Valeur par défaut : dans un questionnaire ou en informatique, valeur attribuée automatiquement lorsqu’un ou plusieurs champs ne sont pas renseignés.

Value : terme anglais qui désigne l’intensité de la teinte, ce terme est parfois remplacé par celui de luminance (luminosity).

Vectoriel : mode d’enregistrement d’une image (dessin ou graphique) qui repose sur l’utilisation de courbes définies mathématiquement, dans un fichier vectoriel, chaque forme contenu dans une image est stockée selon ses propriétés géométriques. Au lieu de stocker l’image point par point, on associe donc à chaque forme une (ou plusieurs) formule(s) mathématique(s) qui vont des simples propriétés géométriques -comme rectangle, cercle, etc- à des équations mathématiques qui représentent ces vecteurs. Ainsi un rectangle plein d’un dégradé du jaune au rouge sera stocké sous la forme suivante : rectangle, plein du jaune au rouge, chacune des deux couleurs sera en fait notée par les valeurs de ses trois composantes RVB puis, suivra les coordonnées du premier point de la diagonale et du dernier. D’où des fichiers d’un encombrement beaucoup plus réduit que celui des fichiers bitmap. Ce système est idéal pour les dessins de logo, la typographie (...) qui nécessitent une grande précision tout en permettant de nombreuses manipulations et un encombrement mémoire moindre que celui d’un fichier pixel. Il est d’autant plus idéal que l’image est calculée en fonction de la définition du périphérique de sortie, avant d’être clichée ou imprimée. Il est donc indépendant de la définition du système de création et donc de l’écran. Ceci dit pour travailler professionnellement, il faut quand même un écran de bonne qualité afin de faire un travail le plus précis possible.
Certains logiciels vectorisent un logo digitalisé en pixel (vectorisation). Si le format vectoriel permet d’économiser de la mémoire, il a pour inconvénient essentiel de ne pas être utilisable dans la description d’une photographie. Cependant, des méthodes d’enregistrement vectoriels des données bitmap ont été explorées à plusieurs reprises. Elles se sont essentiellement concentrées sur la retouche et les effets spéciaux comme le montrait Goo de Metacreations, il s’agit d’enregistrer des trajectoires de brosses et leurs paramètres plutôt que d’archiver chaque point de la brosse avec ses coordonnées.

Vectorisation : en numérique, processus de transformation d’une image bitmap en une image vectorielle. Cette technique est essentiellement utilisée pour la typographie et les logos.

Veuve : dernière ligne d’un paragraphe située en haut d’une page ou d’une colonne.

VGA : (Video Graphic Adapter), norme d’affichage graphique pour PC présentée en 1987, sa définition est de 640 x 480 pixels en 16 couleurs parmi 261 144.

Vidéo-projecteur : appareil capable de projeter sur un écran mural un signal vidéo pour le visualiser dans un grand format. Généralement les vidéo-projecteurs utilisent aussi un signal en provenance de la carte graphique d’un ordinateur. Il existe trois grandes familles de vidéoprojecteurs : les vidéoprojecteurs à tube, les vidéoprojecteurs à LCD et les vidéoprojecteurs à miroir.
Aujourd’hui, en 2011, cette technologie est arrivée à maturité et, grâce à la norme DCI, les projecteurs numériques équipent de nombreuses salles de cinéma.

Vignette : en typographie, petit dessin parfois en forme de frise présent dans un texte, en informatique : imagette.

Viseur LCD : viseur d’appareil photo numérique ou de caméra basé sur la technologie LCD. Comme un viseur traditionnel, il sert à faire le cadre. Son avantage est de permettre de voir l’image dans son cadrage normal et sans erreur de parallaxe. Cependant, bien souvent, il sert aussi à visualiser l’image, pour contrôle, une fois celle-ci enregistrée.

Viseur optique : dispositif optique monté sur les appareils photos et les caméras destiné à faire le cadre. Sa précision dépend du rapport entre le champ angulaire qu’il couvre et celui de l’optique utilisé sur l’appareil et de la parallaxe.

Vision : sensation en provenance de l’œil modelée par la reconnaissance (mémoire) et la hiérarchie cérébrale (rôle des autres sens et de la culture). Elle permet notamment de distinguer les couleurs.

Vista : une des premières cartes graphiques disponibles en 16,7 millions de couleurs sur le marché dans les années 85-87. Disponible d’abord pour le monde PC, elle était fabriquée à l’époque par ATT. Elle a donné naissance à toute une famille de cartes graphiques.

Vitesse de balayage : durée nécessaire pour que le faisceau d’électrons d’un tube cathodique parcoure la totalité des points d’une ligne de l’image.

Vitesse d’impression : en informatique, elle s’exprime en nombre de caractères à la seconde ou en nombre de pages à la minute, et elle n’a de sens que si elle est suivie d’une définition et d’un nombre de couleurs pour une image. En imprimerie, elle s’exprime en nombre de feuilles, parfois de mètres-carrés ou en nombre de tour à la minute pour les rotatives.

Vraies couleurs : en numérique, se dit d’une image en 16,7 millions de couleurs ou 24 bits. On parle de vraies couleurs parce que cette image est sensée reprendre à l’identique les couleurs de la réalité.

VRAM : (Video Random Access Memory), mémoire vive dynamique dédiée à la vidéo, elle est chargée de la gestion de l’affichage d’une image dans un ordinateur. Contrairement à de la mémoire vive classique, elle est simultanément accessible en lecture et en écriture grâce à un double brochage.